Bonjour

Tu cherches et, c'est ici, chez toi, que tu peux trouver
Trouver quoi, trouver qui ?
Te trouver tout simplement, avec tes paradoxes (ta lumière et tes ombres)
Découvre paisiblement à travers ces textes
Qui tu es   et   Où tu es

samedi 28 octobre 2017

Écoute le Silence




C'est mon petit-fils Quentin, âgé de 3 ans à l'époque, qui, dans l'effervescence d'une cuisine de famille nombreuse, a prononcé, à notre grand étonnement, c'est 3 mots écoute le silence.
Cela fait 18 ans maintenant que, de temps en temps, ces mots me reviennent à l'esprit.
Et c'est aujourd'hui que je commence à trouver le chemin qu'ils m'ouvraient.
Oui bien sûr j'ai déjà vécu dans le silence, je me suis parfois imposé le silence.
Le silence, je l'ai cherché à certaines occasions et pourtant aujourd'hui je découvre ce que ces mots écoute le silence me cachaient jusque-là.
Aujourd'hui je peux vous dire qu'il y a les bruits extérieurs et les bruits intérieurs. Les bruits extérieurs que nous connaissons tous, dans notre société de turbulences, nous pouvons parfois nous en isoler et rechercher le silence dans le retrait de ce monde extérieur.
Est-ce pour autant, sans ces bruits extérieurs que nous trouvons le silence ?
Il s'avère que non car, bien souvent, ce silence des bruits extérieurs laisse la porte ouverte à tous nos personnages intérieurs et alors quel chahut ! Ce n'est plus du bruit que nous entendons mais plutôt la foire d'empoigne.
Peut-être certains d'entre nous arrivent-ils à les domestiquer, à les ranger chacun à leur place, à les faire rentrer chacun dans leur loge (eh oui, c'est un vrai théâtre que j'ai à l'intérieur de moi). Et si ce personnage, à l'intérieur de moi, arrive à les tenir en respect, il est très fort : c'est monsieur parfait. Mais, peut-il alors, ce monsieur parfait, se prévaloir de goûter le silence, ce silence qui serait absence de bruits (autant extérieurs qu'intérieurs), l’équivalent de Faire le Vide. Pour moi il s'agit là d'un véritable tour de force que ce monsieur super-parfait arriverait peut-être à réaliser de temps à autre...

Abandonnons cette piste pour suivre ce petit enfant de 3 ans qui nous invite : écoute le silence. Il ne nous a pas demandé de nous taire, il n'a pas étendu les bras pour arrêter tous ces bruits extérieurs. Il nous disait simplement que le silence était là au milieu de cette cuisine animée comme chaque jour. Il était là le silence car il est toujours présent.
Aujourd'hui je sais que le silence est là, toujours présent et que je peux le rejoindre et cela même au milieu des bruits extérieurs ou même intérieurs.
Pour moi aujourd'hui, le silence est le tableau sur lequel, comme tout un chacun, je viens écrire et dessiner ma vie. Le silence est la toile sur laquelle l'artiste peint et cherche à concrétiser ce qu'il ressent à l'intérieur de lui.
Essayez de dessiner dans l'air, sans support, d'écrire ainsi. Quelques secondes plus tard, il ne reste plus rien... Le silence serait le support de la vie, lui permettant de se montrer, de se concrétiser tout comme le tableau, la toile révèle l’écrit, le dessin de son auteur.                      

Oui aujourd'hui je peux rejoindre ce silence qui n'est pas l'absence de bruits, qui n'a rien de monastique et qui est là juste sous les bruits, sous les paroles, sous les turbulences. Je choisis de l'écouter, de me déposer en lui, car pour moi ce silence c'est "la vie avant la vie".
Me déposer dans ce silence m'apporte beaucoup : c'est me remettre consciemment dans la matrice de La Vie et ensuite c'est Elle, la Vie, qui ressortira, se manifestera par moi en paroles ou en gestes, en pensées ou en créativités.
Devenir manifestation de la Vie après l'avoir retrouvée dans LE SILENCE ÉCOUTÉ : quel programme Quentin !
 
🙋

Aucun commentaire:

Publier un commentaire