Bonjour

Tu cherches et, c'est ici, chez toi, que tu peux trouver
Trouver quoi, trouver qui ?
Te trouver tout simplement, avec tes paradoxes (ta lumière et tes ombres)
Découvre paisiblement à travers ces textes
Qui tu es   et   Où tu es

samedi 4 novembre 2017

Les émotions Accueil en chambres d'hôtes


Je ne vous apprends rien en vous disant qu’il y a des familles d’émotions. Voici les principales :  la colère, le dégoût, la joie, la peur, la surprise et la tristesse.
Il est intéressant de ne plus classer ces émotions comme positives ou négatives mais bien comme indicatives, comme une BOUSSOLE qui me dit simplement, objectivement, où je suis et avec qui je cohabite !


Nous pouvons accueillir nos émotions.  Nous rendre compte de leur présence
Par exemple : "tiens voilà la peur, tout se resserre dans mon ventre…"
ou, "je sens la moutarde (colère) qui me monte au nez, mes poings se ferment"

Imaginez quelques instants que vous faites chambres d'hôtes.

- Tiens voilà la vieille fille TRISTESSE, je vais m'asseoir à ses côtés, l'écouter, lui laisser juste vider son sac sans la rabrouer ni pleurnicher avec elle…
- Tiens voilà la COLÈRE qui débarque à grand fracas, alors je vais la recadrer ("tout casser n'arrangera rien") puis l'inviter à s'asseoir, lui servir un rafraîchissement et la laisser expliquer les causes de son état…
- Tiens voilà la JOIE, elle aussi pourra s'exprimer -sans exaltation, sans exubérance-, je lui tiendrai la main pour ne pas qu'elle s'envole...

A propos, sais-tu reconnaître tes émotions-visiteuses ?
C'est Toi le propriétaire de cette maison qui fait chambres d'hôtes et tu vas recevoir ces voyageurs pour quelques instants, quelques heures, exceptionnellement une nuitée. Ce sont DES VOYAGEURS DE PASSAGE.
 
Il est PLUS QU'IMPORTANT de ne pas te laisser envahir, parasiter, harceler par ces émotions (qu'elles soient agréables ou pénibles), et de savoir qu’ elles doivent passer, qu'elles vont passer (comme l’heure au cours de la journée passe de minute en minute)

C'est Toi, et Toi seul le propriétaire, le responsable de cette maison qu'est ta vie.
A toi reviens l'autorité de
- ne pas laisser la tristesse pleurer indéfiniment et moisir ta pièce
- de ne pas laisser la colère démantibuler ta maison
- de ne pas laisser la joie ouvrir portes et fenêtres trop longtemps, cela crée les courants d'air

Accueille-les et laisse-les repartir, ce sont des voyageurs de passage.

  
PS : Cher propriétaire, observe tes hôtes : tu les reconnais, sont-ils de passage ? C’est eux ou toi, le propriétaire de ce lieu ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire